Cours

Histoire économique et sociale des villes et régions

Contexte du projet - aspects généraux (ue21)
54 périodes

À partir de la modernité comme procès historique global de transformation (soit à partir d’une société capable de se comprendre elle-même au départ d’une rupture dynamique et cumulative avec la tradition), il convient :

–    de se garder d’aborder cet objet historique extérieur à nous qu’est la ville/histoire, le paysage/histoire… dans cette « histoire/temps » qui en fait une réalité historique finie, avec sa réalité propre, sa vision du monde et de soi précisément ordonnée, aveugle au chaos qui suinte et s’annonce, incapable donc de se lire et se comprendre ;

–    de prendre le risque de se tromper, c’est-à-dire de penser, de traiter la ville, le territoire et leur histoire, non pas pris dans le donné du « temps » mais confronté à l’incertain de l’Histoire, autrement dit dans son/ses rapports précisément asynchrones à son temps.

 

L’urbanisme est en prise directe sur l’événement, mais celui-ci s’enracine dans un passé. L’histoire économique et sociale des villes et des régions traite de l’histoire des sociétés humaines et de sa traduction physique dans le territoire. Elle aborde les rapports de ces sociétés à l’espace dans une perspective d’élucidation des processus historiques et des facteurs de leur évolution économique, sociale, politique, culturelle…

 

L’étudiant sera capable :

  • de maîtriser les outils conceptuels et méthodologiques de l’histoire (en tant que discipline) applicables à l’urbanisme ;
  • de décrire un territoire donné dans ses dimensions historiques ;
  • de percevoir la complexité des forces à l’œuvre dans le temps et dans l’espace et d’en rendre compte ;
  • de relativiser une démarche faite hic et nunc ;
  • de situer sa propre démarche par rapport ce processus complexe.

 

Au travers des principaux thèmes :

  • concepts d’analyse et d’interprétation historiques majeurs, appliqués à l’espace,
  • éléments caractéristiques de l’organisation des sociétés humaines sur le territoire, du néolithique aux temps présents,
  • facteurs historiques de localisation des activités humaines et de leur développement, les effets sur le territoire,
  • interrelation entre conditions historiques et spécificité des espaces ruraux et urbains,
  • incertitude de la démarche historique.